Mon intervention à la matinale d’Europe 1 sur la #confPR

Jean-Luc Mano : « Le Président doit prendre le taureau par les cornes »

Voici un lien vers l’interview et les principales déclarations :

« Aucun discours n’est audible sans commencer par la séquence extra-conjugale : il faut prendre le taureau par les cornes, être le premier intervenant sur la question puis ne plus y revenir par la suite. », explique Jean-Luc Mano.

Jean-Luc Mano, conseiller

en communication politique et président d’Only Conseil.

Comment François Hollande peut-il sortir de cette séquence Closer ?

« On est dans une situation de crise : il ne faut pas nier la crise, et l’accepter ! Il faut nettoyer, contenir et dépolluer !Aucun discours n’est audible sans commencer par ça : il faut prendre le taureau par les cornes, être le premier intervenant sur la question, répondre à quelques questions puis ne plus y revenir par la suite. »

« On est dans une ambiguïté : les Français ne vont sans doute pas juger le Président là-dessus mais ils l’attendent ! Il faut traiter le sujet. Oui, il y a une sarkozysation : le Président a pris un certain nombre d’engagements qu’il n’a pas pu tenir, du fait des médias, des réseaux sociaux… On voit bien la thèse des deux corps du Président : un

Président politique et un autre qui parle en son nom personnel ; cette thèse est morte. »

« Il y a un aspect grand oral : c’est un exercice où il faut un message central, sur l’emploi et la fiscalité, car c’est l’attente des Français, et un champ très large de questions. Communiquer, c’est émettre un son audible dans le brouhaha : ici, il est énorme ! Il faut qu’il radicalise ce qu’il a à dire sur le reste. Les mesurettes ne correspondent pas à l’attente des Français et ce ne sera pas audible. »

 

« Le principal piège cet après-midi, c’est être en-dessous du bruit, qu’on ne retienne que la mise au point sur les problèmes de couples ! La conférence de Sarkozy « Avec Carla c’est du sérieux », on ne se souvient que de cette phrase aujourd’hui ! »

« Une conférence de presse, difficile de faire du training. Il peut y avoir 45 questions ! Mais on peut faire des exercices de fronton : des conseillers peuvent lancer la balle et voir comment le Président répond. Mais une conférence de presse, c’est un exercice politique, surtout quand le Président est affaibli. »

« Il n’y a pas de censure des questions ; il y a un équilibre fait par la Présidence. Les médias qui s’imposent, les spécialistes de certaines thématiques, et la presse étrangère qui aura une place, peut-être pour compenser l’image du casque Daft Punk qui a fait le tour du monde. »

« Le bilan, on le fera demain à l’heure du café : de quoi on parlera ! Si on parle de la réponse sur le couple et de ses annonces, alors ce sera gagné. »

Trackback à partir de votre site.

DERNIERS POSTS